www.ferme-des-tourelles.net - Nos CHEVRES ALPINES

www.ferme-des-tourelles.net  -  Nos CHEVRES ALPINES

Les soins

         Les chèvres ne nécessitent pas beaucoup de soins mais certains sont indispensables, les voici :

 

 

  • Vermifugations :

 

         La vermifugation est un acte essentiel pour le maintien de la bonne santé de votre biquette ! Sa fréquence sera en fonction du mode de vie de votre chèvre, c'est-à-dire que plus elle vivra dans un endroit restreint, plus le taux de parasitisme sera important (en fonction des régions, du climat, etc.) et plus il faudra la vermifuger souvent. L'on compte entre 2 et 4 vermifugations par an (avril et décembre ou janvier étant les dates les plus importantes).

 

Il existe des vermifuges spécial chèvres que vous trouverez chez votre vétérinaire (à faire avaler à l'aide d'une seringue... je vous déconseille ceux à injecter). La dose est fonction du poids de votre chèvre (une Alpine adulte pèse en moyenne 60 kg - une chevrette de 6 à 7 mois pèse environ 30 kg). Et pour certains vermifuges, la concentration sera en fonction des parasitismes que vous souhaitez détruire (cela va des simples strongles intestinaux, jusqu'aux vers pulmonaires qui font tousser votre chèvre dans les infestations plus sérieuses en passant par les coccidies* ou le tenia nécessitant des traitements spécifiques).

  

Fichier:Attention Sign.svgN'oubliez pas de changer de famille de vermifuge très régulièrement. En effet, il faut changer de molécule active pour éviter toute habituation des vers au moins 2 fois par an... changer de vermifuge ne sera pas forcément suffisant car certains utilisent la même molécule...

 

* Coccidies : organismes unicellulaires se logeant dans l'intestin et causant la "coccidiose".  Celle-ci touche essentiellement les jeunes (qui s'immunisent généralement au-delà de leur première année) en causant des troubles digestifs de type diarrhée, ballonnements, maux de ventre, etc.

 

 

  • Parage d'onglons :

 

          Il sera probablement nécessaire que vous "rafraîchissiez" de temps à autre les onglons de votre biquette afin qu'elle n'ait pas de babouches ! Les onglons des chèvres poussent continuellement mais si votre biquette évolue sur des sols durs et secs, l'usure se fera plus ou moins naturellement... vous aurez ainsi moins souvent à tailler les onglons. La fréquence à laquelle vous serez amener à lui "parer" les onglons sera à adapter à chaque cas. Je vous conseille au minimum de le faire 1 fois par an, idéalement 2 à 3 fois.

 

Vous pouvez le faire vous-même (ne vous inquiétez pas, c'est très simple si vous suivez les règles de base) à l'aide d'une bonne paire de ciseaux ou sécateur ou bien par un coupe-onglon que vous trouverez dans les coopératives agricoles ou sur le net. Vous pouvez également faire faire cette opération par votre vétérinaire ou encore un éleveur voisin.

 

Fichier:Attention Sign.svg

 

Les pieds d'un animal sont un élément fragile qui nécessitent d'être maniés avec prudence au risque de causer des boiteries. 

 

 

 

  • Vaccinations :

 

         Il n'est pas obligatoire de vacciner sa chèvre, cela peut être recommandé dans certains cas. Il existe différents vaccins pour de multiples maladies... voici les principales qu'il pourrait être intéressant de prévenir (en dehors de problèmes particuliers), classement par ordre d'importance ...les deux dernières maladies concernant uniquement la reproduction :

 

         Entérotoxémie : maladie mortelle après une brève évolution (quelques heures) due au développement anormalement important des bactéries anaérobies Clostridium perfringens et Clostridium sordelli dans la caillette des ruminants. Ces bactéries synthétisent des toxines qui provoquent l’empoisonnement interne de l’animal. L'entérotoxémie touche plus fréquemment les jeunes animaux.

 

          Pasteurellose : maladie respiratoire des ovins et caprins causée par la bactérie Pasteurella haemolytica.

 

          Fièvre Q : maladie abortive causée par la bactérie Coxiella burnetii qui créée des avortements en fin de gestation, des mises bas prématurées, métrites, infécondité, mortalité des jeunes par pneumonies. La maladie reste le plus souvent inaperçue.

 

         Chlamydiose : maladie abortive causée par des bactéries du genre Chlamydophila regroupant de nombreuses espèces bactériennes. La chlamydiose est largement répandue et peut affecter de nombreuses espèces animales. Elle est à l'origine principalement d'avortements (souvent tardifs en fin de gestation entre 125 et 140 jours) et de troubles de la reproduction chez les petits ruminants et les bovins.

 

         Pour de plus amples informations sur les maladies caprines existances, n'hésitez pas à consulter le lien suivant : http://www.sante-animale.eu/index.php?controller=espece&action=index&id=2

 

 

 

  • Parasites externes :

 

         Les chèvres sont assez facilement sujettes aux parasites externes. Les plus fréquents seront les tiques, mais vous pourrez rencontrer dans de plus rares cas des poux, des puces... sans oublier les inombrables mouches qui peuvent devenir très vite agaçantes pour votre chèvre ! Vous remarquerez leurs présences essentiellement par l'attitude de votre biquette qui cherchera anormalement à se gratter ou, en ce qui concerne les tiques pourra avoir la zone affectée enflée et/ou plus sensible.

 

         En ce qui concerne les tiques, elles se logent très fréquemment en grappe (le ou les plus grosses dessus cachant de plus petites au dessous) dans les oreilles ou à l'emplacement des cornes. Plus rarement ailleurs (par exemple sur la colonne vertébrale ou au pis). Leur emplacement est souvent douloureux, de ce fait, votre chèvre risque de crier et de se débattre lors du retrait de la tique.... ce qui peut être très impressionnant la première fois ! Mais ne vous inquiétez pas, c'est normal.

 

Fichier:Attention Sign.svg

Vous devez retirer toute la tique en veillant à ne surtout pas arracher le corps en laissant la tête plantée dans la peau de votre chèvre au risque d'une infection.

Et n'oubliez pas de toujours vérifier qu'il n'en reste pas de plus petites au dessous.

 

         Il existe des produits adaptés au chèvres qui vous seront fournit pas votre vétérinaire qui sont à appliquer sur la peau (souvent le cou et/ou la colonne vertébrale) et qui protègera votre biquette l'espace de plusieurs semaines. Certains utilisent des produits pour chiens, mais attention aux allergies un peu plus fréquentes.

Des produits en phytothérapie existent également contre cela.

 

 

Points clés :

 

 

 


 

 https://static.blog4ever.com/2010/06/419814/artfichier_419814_1593867_201212245556721.jpg

 



19/07/2010
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 107 autres membres